mardi 29 janvier 2008

La terre est bleue comme une orange


La terre est bleue comme une orange
Jamais une erreur les mots ne mentent pas
Ils ne vous donnent plus à chanter
Au tour des baisers de s'entendre
Les fous et les amours
Elle sa bouche d'alliance
Tous les secrets tous les sourires
Et quels vêtements d'indulgence
À la croire toute nue.

Les guêpes fleurissent vert
L'aube se passe autour du cou
Un collier de fenêtres
Des ailes couvrent les feuilles
Tu as toutes les joies solaires
Tout le soleil sur la terre
Sur les chemins de ta beauté.

Paul Eluard, L'amour la poésie

4 commentaires:

goelen a dit…

merci pour ce poème, je connaissais la première phrase évidemment mais pas la suite...

Stéphane a dit…

Oui Goelen, très beau poème dédié à sa muse Gala (qui le quittera pour aller avec Dali)

Bellesahi a dit…

Oui très beau poème.

anjelica a dit…

J'aime bcp la photo. On peut faire une belle promenade le long de ces quais :)