dimanche 9 décembre 2007

Tom est mort


"On dit perdre un enfant, je le dis moi-même, comme si on l'égarait dans un bois. Un jour je suis partie dans la forêt, Tom était avec moi, je me suis retournée et il n'était plus là...Quand j'ai voulu prendre sa main j'ai serré du vide, une poignée d'air écrasée entre mes doigts"

Un roman fort sur la douleur, le chagrin. Le monologue d'une mère déracinée, désorientée, expatriée et étrangère à la vie "d'après", la vie après la mort d'un fils...Bouleversant.

Tom est mort
Marie Darrieussecq
Editions P.O.L
256 pages.

2 commentaires:

Cecile a dit…

Oui, une ecriture qui parvient à dilater les instants d' "avant" et d' "après" comme autant d'abîmes de la douleur, jusqu'à l'absurde, et où la cruauté des mots tente d'exprimer, de remplacer à l'impossible, la cruauté du chagrin... Un livre qui ne peut qu'absorber totalement son lecteur qui ne peut que le lire d'une traite.

Muriel a dit…

Ca m'a fait drole,mon petit dernier s'appelle Tom mais il joue tranquillement,ouf ;O)