jeudi 3 mai 2007

Rolando Villazon, un rêve mexicain

Propulsé en haut de l'affiche après avoir chanté dans «La Traviata» à Salzbourg avec Anna Netrebko, Rolando Villazón est aujourd'hui considéré comme l'un des grands ténors de l'époque. Mais le succès ne l'a pas empêché de rester très attaché à sa culture d'origine. Les réalisateurs ont suivi le chanteur sur les traces de son enfance et de son adolescence au Mexique. Un voyage sentimental illustré par des moments marquants de la carrière du ténor : ses débuts fracassants à Barcelone avec «L'elisir d'amore» de Donizetti au Gran Teatro del Liceu, les répétitions avec Anna Netrebko pour «La Traviata» à Salzbourg, son interprétation de Don José dans «Carmen» à l'opéra Unter den Linden et, bien sûr, sa rencontre avec Placido Domingo (source Télérama).

*Arte Samedi 5 mai 2007 de 22h35 à 23h30 (55') et
*Arte Dimanche 6 mai 2007 de 19h à 19h 45 "Rolando Villazón, une soirée à Berlin"

4 commentaires:

Mamina a dit…

Je rêve de l'entendre, "en vrai"... quelle voix merveilleuse. Dans du Donizetti, ce serait encore mieux.

Stéphane a dit…

Mamina: Quelle voix et quel comique! Moi aussi je ne désespère pas d'aller l'entendre....

Extatic a dit…

Je l'ai vu alors qu'il ne perçait pas encore... à Lyon en 2001, dans Roméo et Juliette, de Gounod.

Un souvenir extraordinaire et riche en larmes d'émotion.

Stéphane a dit…

Extatic: Je veux bien te croire!!